Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

La pénalisation de la vie politique

Faute de responsabilité politique effective des décideurs publics, l’encadrement
juridique des différents aspects de la vie politique a eu pour conséquence de
développer, parallèlement à la responsabilité civile devant le juge administratif,
la responsabilité pénale pour les délits intentionnels ou non intentionnels.
La définition de ceux-ci est devenue plus précise et la répression
plus efficace au point d’entraîner, en retour, une intervention du législateur
et du constituant : si le personnel politique relève désormais pour l’essentiel
du droit commun, ce qui lui reste d’immunité et de privilège de juridiction
concerne essentiellement l’exécutif de l’État.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Hugues PORTELLI, "La pénalisation de la vie politique", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°128, 128 - La pénalisation, p.113-119 . Consulté le 2017-12-12 11:25:18 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/La-penalisation-de-la-vie.html