Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Le giscardisme

« Et pourquoi pas un numéro sur le Giscardisme ?

- Le « Giscardisme », vous plaisantez ! Encore faudrait-il qu’il existât !

- Mais justement... la question mérite d’être posée !

- Par malheur, cette question n’est pas neutre, et l’on vous verra venir... La traiter, c’est, d’emblée, cristalliser ce qui n’est sans doute qu’un mythe et par souci d’éclectisme donner de la consistance au vent... pis, ne croyez-vous pas que l’oeil critique y verra une façon de flatter le pouvoir et finalement de servir Giscard ?

- Etrange conception de la recherche ! Ne vous intéressez-vous donc qu’à vos propres fantasmes ou vos propres idées ? A ce prix, le conservateur doit ignorer le marxisme, le démocrate refuser de travailler sur le nazisme, chacun s’en tenant au cercle étroit de ses préférences idéologiques !

- Avouez que c’est la mode qui vous attire... la mode... et le succès à bon marché d’un numéro démagogique !...

- Qu’importe la mode lorsqu’elle s’appelle l’actualité !

- Certes, à condition que le thème ait quelque consistance, ce qui ne me semble pas le cas !

- Mais il est possible d’étudier scientifiquement Giscard d’Estaing, son discours, sa pratique constitutionnelle, sa conception de la politique. Il est nécessaire de se demander s’il se construit un parti politique traditionnel, des Républicains indépendants à l’UDF, ou si la télévision ne devient pas son parti « organique ». Il est temps de savoir s’il possède un electorat spécifique, s’il modifie la Ve République, s’il continue le gaullisme, s’il adopte le libéralisme économique, si le libéralisme politique touche aux libertés. Il est utile de savoir comment le titulaire du pouvoir suprême parvient à s’y maintenir alors qu’il a été élu avec une majorité électorale dérisoire, et contre la majorité de sa majorité politique.

- Admettons que ces problèmes méritent quelque analyse. Mais il ne faut en aucun cas prendre comme titre « Le giscardisme ». Le communisme existe. Le gaullisme à la rigueur. Mais « Rocardisme », « Chiraquisme », « Giscardisme » ne sont que les sous-produits idéologiques des moyens de communication. Ne craignez-vous pas de vous déconsidérer comme universitaire en tombant dans ces travers ?

- Alors quel titre ?

- ... »

Référence électonique : Pierre DABEZIES, Olivier DUHAMEL, "Le giscardisme", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°09, 09 - Le giscardisme , p. . Consulté le 2017-12-15 01:29:21 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/Le-giscardisme.html