Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Le référendum, angle mort du républicanisme à la française

L’histoire de la pratique référendaire en France est un peu celle d’un rendez-vous manqué avec un univers intellectuel et institutionnel républicain pourtant a priori favorable aux valeurs sous-jacentes à la démocratie référendaire que sont la souveraineté du peuple et la participation des citoyens à la recherche collective de l’intérêt général et du bien commun. À l’exception notable de la période gaulliste, rares sont les moments où référendum et république ont fait bon ménage. Les obstacles conceptuels et contextuels qui expliquent cette méfiance de la tradition républicaine française à l’endroit du référendum ont certes évolué avec le temps, mais ils persistent néanmoins encore aujourd’hui, à l’heure où la démocratie référendaire est davantage revendiquée par des mouvements politiques alternatifs, qualifiés d’antisystèmes.

English

Ajouter au panier

Référence électonique : Patrick TAILLON, "Le référendum, angle mort du républicanisme à la française", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°175, 175 - La démocratie participative, p.57-68 . Consulté le 2020-11-28 05:19:50 . URL : https://revue-pouvoirs.fr/Le-referendum-angle-mort-du.html