Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

La mystique constitutionnelle gaullienne : l’ombre portée du général

La Ve République est fondée sur la mystique constitutionnelle gaullienne. Sa finalité ultime est la pérennité de la nation française. Le peuple régulièrement consulté doit y tenir une place centrale. À la tête de l’État, le président de la République doit fixer la voie et, comme dans un organisme complexe, chaque institution doit exercer sa fonction propre, en évitant la confusion des pouvoirs. L’évolution du texte constitutionnel, des mœurs et pratiques politiques, et plus encore de la société dans ses structures et aspirations, a conduit à la dégradation de cette mystique. Pourtant, l’imaginaire constitutionnel gaullien pèse encore sur les perceptions et les comportements, en décalage avec la réalité politique contemporaine. Peut‐on s’accommoder d’une telle discordance ?

English

Ajouter au panier

Référence électonique : Éric THIERS, "La mystique constitutionnelle gaullienne : l’ombre portée du général", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°174, 174 - De Gaulle, p.25-38 . Consulté le 2020-10-01 21:13:24 . URL : https://revue-pouvoirs.fr/La-mystique-constitutionnelle.html