Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

La liberté des juges

Les juges, professionnels comme occasionnels, doivent savoir jusqu’où ne pas
aller : substituer leur appréciation à la décision politique, tout en étant
affranchis de la responsabilité inhérente à tout pouvoir politique.
« Juge », plus qu’une fonction, devient un label, celui d’une institution légitimante
 : le devoir de juger semble inévitablement s’estomper alors que,
dans le même temps, le droit de juger, c’est-à-dire d’interpréter la loi, est
aujourd’hui revendiqué par le plus grand nombre, même dans le cadre de
modes de règlements non juridictionnels des litiges.
C’est à ce point de convergence, délicat équilibre entre un devoir traditionnel,
celui de juger, et un droit revendiqué, celui d’être juge, que se situe la
fragile liberté des juges.

English

Télécharger gratuitement

Télécharger gratuitement

Référence électonique : Thierry S. RENOUX , "La liberté des juges ", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°74, 74 - Les juges, p.56-71 . Consulté le 2020-10-02 01:55:00 . URL : https://revue-pouvoirs.fr/La-liberte-des-juges.html