Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

La Chine de Xi Jinping : en marche vers un fascisme à la chinoise ?

La nature du régime chinois n’a pas changé depuis 1949, mais la nécessité de renouveler la légitimité du Parti communiste au lendemain de la mort de Mao Zedong a conduit Deng Xiaoping à relâcher la pression de l’appareil sur la société et l’économie. Après le massacre de Tian’anmen, en 1989, Deng a ouvert le pays au marché mondial tout en maintenant la dictature. Le développement économique rapide et l’exploitation des zones grises par les animateurs d’ONG ont conduit à un relâchement des contrôles. En arrivant au pouvoir, Xi Jinping a réprimé la société civile émergente et renforcé la direction du Parti dans tous les domaines, éliminant les espaces d’autonomie et instaurant le culte de la personnalité. Hégémonie du Parti sur la société et le gouvernement, culte du chef, nationalisme, la Chine n’est nullement comparable aux "démocratures". Dictature assumée, son système rappelle de plus en plus le fascisme.

English

ajouter_au_panier

Référence électonique : Jean-Philippe BÉJA, "La Chine de Xi Jinping : en marche vers un fascisme à la chinoise ?", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°169, 169 - Les démocratures, p.117-128 . Consulté le 2019-10-21 05:02:16 . URL : https://revue-pouvoirs.fr/La-Chine-de-Xi-Jinping-en-marche.html