Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Clivage droite/gauche et Ve République : une longue tournée d’adieux

En contradiction avec l’aspiration unanimiste de son fondateur, la Ve République, à travers ses règles constitutionnelles et électorales, a favorisé l’exacerbation du clivage droite/gauche. Cette partition s’est étendue au-delà la vie politique (qui ne s’est jamais résumée à cette seule alternative) et fut un vecteur puissant de politisation. Progressivement cependant, le clivage fut victime de la défiance généralisée vis-à-vis des dirigeants politiques. La présidentielle de 2017 a signifié que son dépassement était possible dans le cadre institutionnel spécifique de la Ve. Toutefois, les notions de droite et de gauche n’ont pas disparu avec l’élection d’un président « et de droite et de gauche ».

English

Ajouter au panier

Référence électonique : Olivier ROZENBERG, "Clivage droite/gauche et Ve République : une longue tournée d’adieux", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°179, 179 - Les clivages politiques, p.29-44 . Consulté le 2021-12-03 02:39:09 . URL : https://revue-pouvoirs.fr/Clivage-droite-gauche-et-Ve.html