Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Aux origines de la vague sud-coréenne : le cinéma sud-coréen comme soft power

Nous analysons ici quelques éléments structurels qui ont influencé l’émergence, le développement et le succès de ce qui est appelé la vague coréenne (ou Hallyu) dans le domaine cinématographique. Parmi ces éléments se trouvent un mode opératoire hybride consistant en une forte implication de l’État (législation, subventions, institutions de soutien) en synergie avec les grandes entreprises privées, ainsi qu’une conjonction active et délibérée de différents facteurs mis en place par un spectre d’acteurs variés, qui ont permis le développement d’un soft power à la coréenne, même si cette « vague » coréenne apparaît protéiforme.

English

ajouter_au_panier

Référence électonique : Benjamin JOINAU, "Aux origines de la vague sud-coréenne : le cinéma sud-coréen comme soft power", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°167, 167 - Les deux Corées, p.107-120 . Consulté le 2018-11-14 08:35:08 . URL : https://revue-pouvoirs.fr/Aux-origines-de-la-vague-sud.html