Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Aux antipodes des extrémistes d’hier, les radicaux d’aujourd’hui

Les groupes présentés aujourd’hui comme radicaux, et qui, pour beaucoup, se revendiquent comme tels, se situent à distance voire en clivage avec les principes (croyance dans le progrès et valorisation du travail, perspective de prise de pouvoir, etc.) et modalités du conflit (mis en forme par des organisations de masse verticales) qui ont accompagné l’institutionnalisation du mouvement ouvrier sous la houlette hégémonique du marxisme. Ils tranchent ainsi avec les groupes d’extrême gauche des années 1968. Leur fortune actuelle clôt en quelque sorte une période historique et en ouvre une nouvelle aux contours incertains, pour ne pas dire chaotiques.

English

Ajouter au panier

Référence électonique : Isabelle SOMMIER, "Aux antipodes des extrémistes d’hier, les radicaux d’aujourd’hui", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°179, 179 - Les clivages politiques, p.103-114 . Consulté le 2021-12-03 01:13:17 . URL : https://revue-pouvoirs.fr/Aux-antipodes-des-extremistes-d.html