Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Jacques RIGAUD

Pouvoir et non-pouvoir du ministre

Pouvoirs n°36 - Le ministre - janvier 1986 - p.5-14

Il existe un décalage sensible entre la position très en vue du ministre dans la vie publique et dans les médias et la réalité de son rôle constitutionnel et administratif. La position du ministre est enserrée dans de multiples contraintes et limites qui lui confèrent à beaucoup d’égards un caractère subordonné. Il n’a pas sur son administration une autorité aussi pleine que celle d’un chef d’entreprise sur sa maison. Pourtant, le ministre peut occuper une position très forte, comme source de volonté politique, moteur d’innovation et arbitre de grands choix. A condition que sa position politique soit forte, sa capacité de gestionnaire assurée et qu’il soit porté par un contexte et par son talent médiatique.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Jacques RIGAUD, "Pouvoir et non-pouvoir du ministre", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°36, 36 - Le ministre, p.5-14. Consulté le 2017-08-17 15:23:10 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/Pouvoir-et-non-pouvoir-du-ministre.html

auteurVoir tous les articles de RIGAUD Jacques