Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Michel PRADA

Pour un privilège de confidentialité associé à un statut d’avocat salarié en entreprise

Pouvoirs n°140 - janvier 2012 - p.83-89

Dans le cadre d’une mission confiée par le garde des Sceaux et le ministre
de l’Économie, des Finances et de l’Emploi sur certains facteurs de renforcement
de la compétitivité juridique de la place de Paris, il a été procédé
à l’étude des conditions de traitement des problèmes de droit au sein des
entreprises françaises. Il a été constaté que la place du droit et des juristes
d’entreprises n’était pas, en France, aussi reconnue que dans les entreprises
des pays avancés comparables. Il n’existe notamment aucune protection de
la confidentialité des conseils donnés en interne par ces juristes à leurs directions.
Cette situation pourrait être heureusement améliorée par l’introduction
d’un statut d’avocat salarié en entreprise, assorti de l’introduction
d’un « privilège de confidentialité » du conseil interne, à l’instar des dispositions
existant chez nos principaux partenaires.

English

ajouter_au_panier

Référence électonique : Michel PRADA, "Pour un privilège de confidentialité associé à un statut d’avocat salarié en entreprise", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°140, 140 - Les avocats , p.83-89. Consulté le 2017-05-24 08:02:30 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/Pour-un-privilege-de.html