Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Le maire au XXe siècle, ou l’ascension d’une figure "sympathique" et "intouchable" de la Répubique

La IIIe République est une période d’épanouissement et de valorisation de la figure du maire. Son histoire met en lumière la médiation sociale et poli- tique essentielle qu’ont assurée les magistrats communaux. L’État n’aurait jamais pu accomplir ses missions sans avoir eu recours à ces élus, consacrés par la charte municipale de 1884. Contrairement aux idées reçues, la reconnaissance des libertés locales n’est pas née avec « l’acte I » de la décentralisation. Elle relève au contraire d’une sédimentation de textes et de pratiques qui mettent au jour un régime séculaire de compromis et de consentement mutuel, liant l’État à ses collectivités territoriales.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Emmanuel BELLANGER, "Le maire au XXe siècle, ou l’ascension d’une figure "sympathique" et "intouchable" de la Répubique", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°148, 148 - Le Maire, p.15-29 . Consulté le 2018-01-23 22:47:45 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/Le-maire-au-XXe-siecle-ou-l.html