Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Pierre DELVOLVÉ

Le Conseil d’État, Cour suprême de l’ordre administratif

Pouvoirs n°123 - Le Conseil d’État - novembre 2007 - p.51-60

Le Conseil d’État est, selon le code de justice administrative, « la juridiction
administrative suprême ». Cette formule un peu triomphale peut être
trompeuse. Tout d’abord, le Conseil d’État n’est pas une cour suprême,
cette qualification ne pouvant s’appliquer qu’à une juridiction, telle la Cour
suprême des États-Unis, qui peut contrôler toutes les autres juridictions et
sanctionner tout l’ordre juridique : or le Conseil d’État ne peut ni contrôler
les juridictions judiciaires ni garantir le respect de la Constitution par les lois.
En second lieu, s’il contrôle toutes les autres juridictions administratives soit
par la voie du recours de cassation soit par celle de l’appel, le Conseil d’État
est également compétent en premier et dernier ressort dans les affaires
les plus importantes : plus que la juridiction administrative suprême, il est la
juridiction administrative centrale. À cela s’ajoute son rôle extra-contentieux
de conseil du gouvernement : il est à cet égard, non plus la juridiction, mais
l’institution administrative suprême.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Pierre DELVOLVÉ, "Le Conseil d’État, Cour suprême de l’ordre administratif", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°123, 123 - Le Conseil d’État, p.51-60. Consulté le 2017-08-20 15:36:26 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/Le-Conseil-d-Etat-Cour-supreme-de.html

auteurVoir tous les articles de DELVOLVÉ Pierre