Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Pierre FAUCHON

La loi du 10 juillet 2000 après le jugement du tunnel du Mont-Blanc

Pouvoirs n°117 - Serviteurs de l’État - avril 2006 - p.71-75

Le procès de l’accident du tunnel du Mont-Blanc a donné lieu à un jugement
qui répond à certaines des questions posées à propos de la loi du 10 juillet
2000 sur la délinquance non intentionnelle. Des questions nouvelles se
posent cependant, en particulier sur la nature des peines encourues, la situation
particulière des élus locaux, l’appréciation de la gravité de l’imprudence,
le champ de la responsabilité pénale des personnes publiques. Ces questions
sont évoquées ici, en correspondance avec le débat ouvert au Sénat dans un
colloque le 1er mars prochain.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Pierre FAUCHON, "La loi du 10 juillet 2000 après le jugement du tunnel du Mont-Blanc", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°117, 117 - Serviteurs de l’État, p.71-75. Consulté le 2017-08-24 10:41:17 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/La-loi-du-10-juillet-2000-apres-le.html