Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Bernard PÊCHEUR

La fonction publique : entre le « Big Bang » et le statu quo ?

Pouvoirs n°117 - Serviteurs de l’État - avril 2006 - p.93-105

La fonction publique est fille de l’État moderne et de la démocratie. Ni le
particularisme juridique ni même le système de la carrière ne sont propres à
la France. La fonction publique se rattache en effet au système wébérien
d’administration publique qui a prévalu dans l’ensemble des pays de
l’OCDE.
S’il n’y a donc pas d’exception française, il existe toutefois un modèle français
de fonction publique, caractérisé par un particularisme plus marqué et
une organisation plus centralisée que dans les pays homologues.
Les rigidités de ce système sont aujourd’hui fortement critiquées au nom des
exigences managériales. Dans le même temps, l’impact du droit communautaire
a ébranlé un édifice d’autant plus fragile qu’il était plus structuré
et plus uniforme. Pour autant, l’indispensable effort d’adaptation ne doit pas
conduire à noircir le trait et à faire oublier que les principes de la fonction
publique et le cadre statutaire ne sont nullement incompatibles avec une gestion
moderne, dynamique et efficace.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Bernard PÊCHEUR, "La fonction publique : entre le « Big Bang » et le statu quo ?", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°117, 117 - Serviteurs de l’État, p.93-105. Consulté le 2017-05-27 21:22:17 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/La-fonction-publique-entre-le-Big.html