Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

La crise permanente

Depuis 1960, le système politique italien est entré dans une crise institutionnelle permanente. Cette crise est apparemment consécutive à la difficulté de constituer de nouvelles coalitions ayant la stabilité du centre droit ou du centre gauche des décennies précédentes. En fait, elle résulte du cumul de plusieurs facteurs : la crise générale de « gouvernabilité » des démocraties occidentales, mais aussi, au niveau italien, la contradiction entre l’instabilité du pouvoir politique apparent et la force des structures plus ou moins occultes qui exercent le pouvoir réel : le « sottogoverno ». Cette crise permanente des institutions, qui entraîne un affaiblissement général des mécanismes constitutionnels, est cependant parvenue à un degré tel qu’elle pose la question du point de rupture.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Norberto BOBBIO, "La crise permanente", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°18, 18 - Italie, p.5-20 . Consulté le 2017-12-14 14:23:38 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/La-crise-permanente.html