Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Ilvo DIAMANTI

Electeurs et partis en Italie : un jeu ouvert

Pouvoirs n°103 - L’Italie - novembre 2002 - p.45-64

Les élections législatives du 13 mai 2001 ont vu le triomphe de la coalition
de centre-droit, mais cette victoire en sièges ne doit pas masquer un recul en
voix. La victoire est moins la conséquence du charisme de Silvio Berlusconi,
controversé jusque dans son camp, que de sa stratégie : il a réussi à fédérer
des forces politiques contradictoires autour de son parti, devenu dominant,
et à les soumettre tant sur son type de campagne que sur son projet au point
d’imposer sa stratégie même à ses adversaires. Dans un système électoral
marqué par la mobilité des électeurs et la complexité du mode de scrutin
(mixte), la victoire va à celui qui est capable d’en tirer parti et surtout de partir
uni à la bataille.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Ilvo DIAMANTI, "Electeurs et partis en Italie : un jeu ouvert", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°103, 103 - L’Italie, p.45-64. Consulté le 2017-03-29 09:08:54 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/Electeurs-et-partis-en-Italie-un.html

auteurVoir tous les articles de DIAMANTI Ilvo