Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Iran

Pouvoirs n°131 - 1er avril - 30 juin 2009

12 juin 2009. Élection présidentielle. Le président sortant Mahmoud Ahmadinejad, 52 ans, ingénieur, ancien maire de Téhéran, populiste, négationniste, soutenu par le Guide suprême Ali Khamenei, arrive officiellement largement en tête, dès le premier tour, avec 63 % des suffrages contre 33 % à Mir Hossein Moussavi, modéré, azéri, ancien chef de gouvernement de 1980 à 1988 puis ayant connu une longue éclipse politique, 67 ans, réformateur, qui a fait campagne avec sa femme Zahra Rahnavard, 64 ans, sculpteur, première femme à avoir été doyen de faculté, soutenu par Ali Akbar Hachemi Rafsandjani, président de l’Assemblée des experts, 1,7 % à Mohsen Rezaï, 54 ans, conservateur, ancien chef des Gardiens de la Révolution et 0,8 % à Mehdi Karoubi, 72 ans, religieux, ancien président du Parlement, déjà candidat en 2005, réformateur, Parti de la Confiance nationale.
Mohammad Khatami, ancien président de 1997 à 2005, réformateur, s’était retiré pour renforcer les chances de Mir Hossein Moussavi.
La participation est officiellement de plus de 85 %.
Ce résultat a été contesté par les partisans de Mir Hossein Moussavi, qui appelle à une annulation officielle du scrutin en s’adressant au Conseil des Gardiens de la Révolution.
Mohsen Rezaï affirme que dans certaines circonscriptions on a atteint 140 % de votants… Des retards ont été constatés dans la livraison des bulletins des opposants, les représentants de ceux-ci étaient absents dans 40 % des bureaux et le dépouillement a présenté nombre d’aspects suspects. 646 recours pour fraude ont été déposés auprès du Conseil des gardiens.

Élections iraniennes
Votants 39 165 191
Nuls 409 389
Suffrages exprimés 38 755 802
Candidat Voix  %
Mahmoud Ahmadinejad 24 567 516 62,6
Mir Hossein Moussavi 13 216 411 33,8
Mohsen Rezaï 678 240 1,7
Mehdi Karoubi 333 635 0,8

Celui-ci décide le 26 juin de créer une commission spéciale composée de personnalités politiques et de représentants des candidats pour présenter un rapport sur l’élection. Mir Hossein Moussavi et Mehdi Karoubi rejettent cette commission. Le 29 juin, le Conseil des gardiens de la Constitution confirme le résultat après recomptage partiel.
Pendant plusieurs jours, de grandes manifestations de rue ont été violemment réprimées par les forces de l’ordre et les Gardiens de la révolution, entraînant plusieurs dizaines de morts. Il y aurait plus de 2 000 arrestations. L’ayatollah Khamenei, Guide suprême, a vivement condamné ces manifestations et s’est félicité de la réélection du président sortant.
Ces manifestations font de nombreux morts dont, le 20 juin, Neda Agha-Soltan, jeune femme qui devient le symbole des victimes de la répression.
Les États-Unis adoptent une attitude prudente tandis que la Russie et la Chine soutiennent le président sortant. Pourtant, le 23 juin, le président Obama condamne « fermement » la répression. L’Iran met en cause le Royaume-Uni et expulse le correspondant de la Bbc. Le 27 juin, huit employés iraniens de l’ambassade britannique sont arrêtés mais cinq sont relâchés le 29.
Mir Hossein Moussavi demande le 23 juin une « commission vérité ».

Référence électonique : "Pouvoirs n°131 - 1er avril - 30 juin 2009". Consulté le 22 janvier 2021 sur le site de Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques. URL : https://revue-pouvoirs.fr/Pouvoirs-no131-1er-avril-30-juin,1807.html

Voir aussi dans cette rubrique