Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Union européenne

Pouvoirs n°130 - 1er janvier - 31 mars 2009

1er janvier 2009. Présidence de l’Union européenne. La République tchèque préside l’Union européenne pour le premier semestre. Le président de la République Vaclav Klaus, eurosceptique, exclut de hisser le drapeau de l’UE sur sa résidence. L’attitude du président Klaus inquiète les États européens.
La présidence tchèque est atone et contraste avec celle de la France. Un petit État peut présider efficacement en s’adossant aux trois grands, ce qui avait donné ainsi une très efficace présidence slovène. Il est vrai que l’esprit européen animait la Slovénie plus que la République tchèque.
Le président tchèque s’engage même dans la voie de la provocation lorsque le 19 février, devant le Parlement européen, il compare l’Union européenne à une entreprise totalitaire semblable à l’Union soviétique. Il réaffirme son hostilité au traité de Lisbonne.
Le renversement du gouvernement tchèque le 24 mars n’améliore pas l’image de la présidence tchèque.

Janvier 2009. Traité de Lisbonne. Alors qu’on pensait que la République tchèque, qui préside l’Union européenne, ferait un effort pour ratifier le traité de Lisbonne, les parlementaires de l’ods, le Parti libéral-conservateur de Mirek Topolanek, aidés des communistes, bloquent les travaux des commissions des Affaires étrangères et des lois réunies les 20 et 21 janvier. Cela reporte l’examen au 18 février. Par 125 voix contre 31 sur 197 députés présents, soit 5 voix de plus que la majorité constitutionnelle requise, le traité est approuvé. Le Sénat ne se prononcera qu’en avril.
Le président Klaus a cependant affir- mé qu’il ferait tout pour s’opposer à la ratification.
En outre le renversement du gouvernement le 24 mars semble devoir rendre encore plus hypothétique la ratification.
Les sondages semblent plus favorables au traité en Irlande.

Référence électonique : "Pouvoirs n°130 - 1er janvier - 31 mars 2009". Consulté le 8 décembre 2019 sur le site de Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques. URL : https://revue-pouvoirs.fr/Pouvoirs-no130-1er-janvier-31-mars,1791.html

Voir aussi dans cette rubrique