Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Tchéque (République)

Pouvoirs n°130 - 1er janvier - 31 mars 2009

24 mars 2009. Gouvernement. Le gouvernement, dirigé depuis le 4 septembre 2006 par le libéral Mirek Topolanek, 53 ans, est renversé par une motion de censure déposée par les socialistes et les communistes et qui a recueilli 101 voix (une de plus que nécessaire) contre 96, grâce à la défection de deux députés eurosceptiques de l’ods (parti du Premier ministre). Aucune majorité claire n’était sortie des élections de 2006. Jusqu’à maintenant, le gouvernement avait réussi à surmonter quatre motions de censure.
L’opposition social-démocrate (cssd) propose de nouvelles élections anticipées en octobre. Elle propose une nouvelle loi constitutionnelle qui permettrait une dissolution immédiate.
Le Premier ministre démissionne le 26 mars. Jan Fischer, 58 ans, forme un gouvernement de transition le 9 avril. L’image de ce directeur de l’Office national tchèque des statistiques, membre du Parti communiste de 1980 à 1989, mais affilié à aucun parti depuis lors, sans ambition, est sans éclat.
On ne peut dire que l’image de la République tchèque qui préside l’Union européenne pendant le premier semestre 2009 en soit renforcée.

Référence électonique : "Pouvoirs n°130 - 1er janvier - 31 mars 2009". Consulté le 17 janvier 2020 sur le site de Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques. URL : https://revue-pouvoirs.fr/Pouvoirs-no130-1er-janvier-31-mars,1790.html

Voir aussi dans cette rubrique