Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Allemagne

Pouvoirs n°130 - 1er janvier - 31 mars 2009

18 janvier 2009. Élections régionales. Roland Koch, ministre-président sortant cdu, 50 ans, au pouvoir depuis le 7 avril 1999, l’emporte aux élections régionales de Hesse après l’échec de ses adversaires spd − dû à leurs divisions quant à l’éventualité d’une alliance avec Die Linke − à former un gouvernement, ce qui avait conduit à de nouvelles élections. C’est sans doute la cdu qui l’emporte numériquement, avec 37,2 % des voix et 46 des 118 sièges. On remarque surtout l’excellent résultat des libéraux du fdp, qui progressent de 7,2 %, atteignant 16,2 % des voix et remportant 20 sièges, soit 9 de plus que précédemment. Le fdp a pris des voix à la cdu mais aussi aux sociaux-démocrates hostiles à toute alliance avec Die Linke. C’est le meilleur résultat du fdp à un scrutin régional depuis plus d’un demi-siècle. Le spd, en perdant 13 points avec seulement 23,7 % et 29 élus (-13) dans ce qui fut das rote Nest (le nid rouge), connaît une grave sanction de son incapacité à former une coalition avec les Verts et Die Linke. C’est son plus mauvais résultat dans ce Land. Une partie des électeurs spd s’est reportée sur les Verts et sur Die Linke. Les Verts, avec 13,7 % (+6,2) et 17 élus (+8), obtiennent leur meilleur résultat historique en Hesse. Die Linke passe à nouveau de peu la barre des 5 % avec 5,4 % (+0,3) et 6 élus (=).
La participation a été de 61 %.

28 octobre 2008 et 18 février 2009. Liberté de la science. Théologien protestant, Gerd Lüdemann, 62 ans, ancien titulaire de la chaire du Nouveau Testament à la faculté de théologie de Göttingen, s’était vu retirer cette fonction en 1998 après avoir annoncé ne plus croire en Dieu et qualifié de « charlatanerie » la résurrection du Christ. La Cour constitutionnelle le déboute, le 28 octobre 2008, considérant cette interdiction d’enseigner la Bible comme « compatible avec la liberté de la science ». (1 BvR 462/06). La décision a fait l’objet d’un communiqué de presse de la Cour le 18 février.

Référence électonique : "Pouvoirs n°130 - 1er janvier - 31 mars 2009". Consulté le 25 août 2019 sur le site de Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques. URL : https://revue-pouvoirs.fr/Pouvoirs-no130-1er-janvier-31-mars,1771.html

Voir aussi dans cette rubrique