Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Israël

Pouvoirs n°127 - 1er avril - 30 juin 2008

Avril-juin 2008. Golan. On évoque une négociation entre Israël et la Syrie permettant la restitution du Golan contre la paix, suite à une médiation turque.
Cela se confirme lorsque le ministre syrien des Affaires étrangères annonce à Manama le 21 mai qu’Israël s’est engagé à un retrait total du plateau du Golan. Le Likoud, les colons, le Parti travailliste et des membres de Kadima, parti du Premier ministre, critiquent l’opportunité de ces tractations et contestent la légitimité d’Ehoud Olmert empêtré dans des affaires de corruption.
Le 30 juin, la Knesset adopte en première lecture un projet de loi imposant un référendum ou une majorité des deux tiers afin d’entériner toute concession territoriale sur le Golan syrien annexé en 1981. 20 000 Israéliens vivent dans cette région aux côtés de 18 000 Druzes qui ont conservé leur nationalité syrienne.

2 mai 2008. Premier ministre. Ehoud Olmert est entendu pendant plus d’une heure par la police des fraudes israélienne. Il aurait perçu d’importantes sommes d’argent d’un homme d’affaires américain pour financer sa campagne électorale.
On apprend le 21 mai que le Premier ministre aurait reçu en espèces plus de 60 000 $ d’un homme d’affaires américain.
Ministre de la Défense et surtout leader du Parti travailliste, Ehoud Barak appelle le Premier ministre à démissionner. On parle beaucoup de la ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni pour le remplacer. Elle appelle à des primaires au sein de son parti.
Le 23 juin, le Parti travailliste décide de soutenir une motion de censure à l’encontre du Premier ministre. Mais un compromis intervient peu avant le vote de la motion. Ehoud Olmert accepte que son parti, Kadima, organise des primaires pour lui désigner un successeur d’ici au 25 septembre.

Référence électonique : "Pouvoirs n°127 - 1er avril - 30 juin 2008". Consulté le 8 décembre 2019 sur le site de Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques. URL : https://revue-pouvoirs.fr/Pouvoirs-no127-1er-avril-30-juin,1721.html

Voir aussi dans cette rubrique