Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Russie

Pouvoirs n°126 - 1er janvier - 31 mars 2008

2 mars 2008. Élection présidentielle. La
quatrième élection présidentielle depuis
la chute du communisme en 1991 a été
quelque peu biaisée. Le candidat élu
devient le troisième président après
Boris Eltsine et Vladimir Poutine.
La Commission électorale rejette le
23 décembre, dernier jour de dépôt des
« précandidatures », sept dossiers. Six
noms seulement ont été retenus dans
une première étape. Trois candidats
dont le parti est représenté à la Douma :
Dmitri Medvedev, 42 ans, vice-Premier
ministre, patron de Gazprom, ancien
chef de l’administration du Kremlin
qui propose de désigner Vladimir Poutine
comme Premier ministre, soutenu
par Russie unie ; Guennadi Ziouganov,
leader du parti communiste, et Vladimir
Jirinovski,
ultranationaliste du
ldpr. Russie juste soutient Dmitri
Medvedev.
Concernant les candidats non représentés
à la Douma, ils doivent dans un
premier temps rassembler un « groupe
d’initiative » de 500 personnes avant
le 13 décembre et présenter une liste
de 2 millions de signatures de soutien
avant le 16 janvier, ce qui sera plus
difficile. Les trois présélectionnés
sont : Mikhaïl Kassianov, 49 ans, Union
démocratique populaire, ancien Premier
ministre de 2000 à 2004, proche
des oligarques ; Boris Nemtsov, Union
des Forces de droite (SPS) ; Andreï Bogdanov,
démocrate indépendant, Parti
démocratique.
Constatant qu’il est impossible pour
son mouvement de réunir ses partisans,
les propriétaires de salles refusant
toute location, Garry Kasparov,
Coalition d’opposition l’Autre Russie,
ancien champion d’échecs, né d’un père
juif et d’une mère arménienne à Bakou,
renonce à se présenter.
Boris Nemtsov renonce le 26 décembre.
Le 22 janvier, le parquet annonce une
enquête concernant Mikhaïl Kassianov
compromettant ses chances de participer
au scrutin. Le 27 janvier, la commission
électorale invalide sa candidature.
Le 14 février, Vladimir Poutine se dit
prêt à rester Premier ministre pendant
toute la durée du mandat présidentiel.
L’OSCE qui souhaitait envoyer une
première équipe technique le 6 février,
malgré les désaccords avec les autorités
russes, y renonce.
Dmitri Medvedev est élu dès le premier
tour avec 70,23 % des voix, devançant
très largement le communiste Guennadi
Ziouganov (17,75 %), l’ultranationaliste
Vladimir Jirinovski (9,36 %) et le chef
du parti démocratique Andreï Bogdanov
(1,29 %). La participation a été
de 63,78 %, soit légèrement inférieure à
celle du 14 mars 2004 (-0,61 %). Dmitri
Medvedev entrera en fonction le 7 mai.
Election présidentielle 2008 (Russie)

Référence électonique : "Pouvoirs n°126 - 1er janvier - 31 mars 2008". Consulté le 9 décembre 2019 sur le site de Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques. URL : https://revue-pouvoirs.fr/Pouvoirs-no126-1er-janvier-31-mars,1572.html

Voir aussi dans cette rubrique