Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Russie

Pouvoirs n°125 - 1er octobre - 31 décembre 2007

1er octobre 2007. Président de la République.
Premier ministre. Le président
Poutine indique qu’il pourrait devenir
Premier ministre, ne pouvant briguer
un troisième mandat.

2 décembre 2007. Élections législatives.
107,2 millions de Russes de plus
de 18 ans étaient appelés aux urnes pour
choisir leurs députés parmi les 6 000
candidats des 11 formations politiques
qui les présentaient, tous n’étant pas
traités équitablement.
La Commission européenne souhaite
que la Russie invite l’osce à observer
les élections. Moscou accepte mais veut
limiter le nombre des observateurs.
L’osce, dans ces conditions, renonce,
en raison des « retards et restrictions
 ». Le président Poutine critique
l’osce accusant l’organisation d’agir
sur recommandation du Département
d’État américain.
Les pressions contre l’opposition
se multiplient. Le journal d’opposition
Novaïa Gazeta doit fermer sa rédaction
de Samara.
Les règles du jeu ont été modifiées.
Tous les candidats doivent appartenir
à un parti. Le seuil pour obtenir des
élus passe de 5 à 7 %. La critique des
concurrents est interdite… Le vote
contre tous les candidats n’est plus
possible. La double nationalité empêche
l’éligibilité.
La Douma est élue à la représentation
proportionnelle. Pour pouvoir participer,
un parti doit avoir des représentations
dans 45 des 89 régions.
Des élections aux doumas locales
ont lieu dans les républiques de Bouriatie,
Ossétie-du-Nord-Alanie et
d’Oudmourtie, dans les oblasts de Penza,
Saratov et Smolensk et dans le kraï du
Kamchatka.
Un référendum a lieu en Tchétchénie
pour étendre la durée du mandat présidentiel
de 5 à 7 ans, et pour modifier
la Constitution en ajoutant la langue
tchétchène comme langue officielle avec
le russe et pour passer à un système de
chambre unique avec 41 députés.
Le 21 novembre, le président Poutine
compare ses adversaires politiques à
des « chacals » financés par l’étranger.
Il accuse les Occidentaux de s’ingérer
dans la vie politique russe. De nombreux
manifestants sont arrêtés le 24
et le 25 novembre à Moscou et Saint-
Pétersbourg dont Garry Kasparov,
condamné à 5 jours de prison.
11 listes ont été enregistrées. La coalition
l’Autre Russie de Garry Kasparov,
n’a pu être enregistrée. Elle appelle à
rendre le bulletin invalide en le déchirant.
Quatre partis réussissent à franchir la
barre des 7 %. Russie unie, créée avec
le soutien du président Poutine et dirigée
par Boris Gryzlov, président de la
Douma, arrive très largement en tête
avec 64,1 % des suffrages et 315 sièges
sur 450, ce qui est interprété comme
un véritable plébiscite en faveur de
Vladimir Poutine, devançant le Parti
communiste de Guennadi Ziouganov,
héritier du PCUS, avec 11,6 % et 57 élus,
les ultranationalistes xénophobes et
antisémites du LPDR (Parti libéraldémocrate)
de Vladimir Jirinovski avec
8,2 % et 40 sièges, et Russie juste du
président du Sénat Sergueï Mironov,
centre gauche, pro-Poutine, né de la
fusion de Rodina, du Parti des retraités
et du Parti de la vie avec 7,8 %. Le
Parti agrarien, centre-droit, de Vladimir
Plotnikov a recueilli 2,3 % et Iabloko,
opposition social-démocrate de Gregori
Iavlinski, ancien collaborateur de Mikhaïl
Gorbatchev, réformateur, 1,6 %. La
participation a été de 63 % (+8).
Comme l’Iran et le Kazkhstan…, la
France, par un coup de téléphone du
président Sarkozy, félicite Vladimir
Poutine. L’Allemagne est moins tolérante
et considère que « ce n’étaient pas
des élections libres, équitables et démocratiques
 ».

25 octobre 2007. Oligarques. CEDH.
La Russie est condamnée par la Cour européenne des droits de l’homme pour
les violations des droits au cours de la
détention provisoire de Platon Lebedev,
associé de Mikhaïl Khodorkovski. Ce
dernier a été condamné en 2005 à 8 ans
de prison et il purge sa peine à Tchita,
à la frontière chinoise. Ayant purgé la
moitié de sa peine, il pourrait être libéré
par anticipation. Mais il a reçu un blâme
pour ne pas avoir mis ses mains derrière
le dos pendant la promenade dans la
cour de prison…
L’oligarque Mikhaïl Goutseriev,
ancien PDG du groupe pétrolier Roussneft,
31e fortune russe demande l’asile
politique au Royaume-Uni.

21 novembre 2007. Opposition. À Serpoukhine,
le 22 novembre, Iouri Tchervotchkine,
militant de l’Autre Russie de
Garry Kasparov, est frappé à coups de
barre de fer par des inconnus et meurt
après trois semaines de coma.

Référence électonique : "Pouvoirs n°125 - 1er octobre - 31 décembre 2007". Consulté le 14 décembre 2018 sur le site de Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques. URL : https://revue-pouvoirs.fr/Pouvoirs-no125-1er-octobre-31,516.html

Voir aussi dans cette rubrique