Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

2007

Pouvoirs n°122 - 1er janvier - 10 mai 2007

6 janvier. Sur la Grande Muraille de
Chine, Mme Royal forge le terme
« bravitude ».
9 janvier. M. Bayrou dénonce « un choix
préfabriqué » à propos de l’élection
présidentielle par « les grandes puissances
médiatiques ».
14 janvier. M. Sarkozy est désigné
comme le candidat, soutenu par
l’UMP, à l’élection présidentielle,
par 98 % des militants : « Je veux
une démocratie irréprochable », proclame-
t-il.
18 janvier. Le chef de l’État préside au
Panthéon la cérémonie des Justes, en
présence de Mme Veil.
Le tribunal correctionnel de Lyon
condamne M. Gollnisch (député
européen) à trois mois de prison avec
sursis et une amende pour « contestation
de l’existence de crime contre
l’humanité ».
19 janvier. « Ségolène Royal n’a qu’un
seul défaut, c’est son compagnon ! »
Pour ce propos facétieux, sur Canal +,
la veille, Mme Royal suspend pour
un mois M. Montebourg, son porteparole,
de ses fonctions : « Quand le
moment vient, je rétablis l’ordre juste.
J’ai mis un carton jaune. »
22 janvier. M. Hulot renonce à la candidature
à l’élection présidentielle.
25 janvier. M. Frêche est condamné par
le tribunal correctionnel de Montpellier
concernant ses propos sur les
harkis. Il sera exclu du PS, le surlendemain.
28 janvier. À l’occasion de son déplacement
en Guadeloupe, Mme Royal
se prononce pour la « préférence
régionale », notamment en matière
de concours de la fonction publique.
30 janvier. M. Sarkozy se rend à Londres.
Il organise, de manière inédite dans
une campagne électorale, une réunion
avec des Français de l’étranger.
31 janvier. Dix candidats à l’élection
présidentielle signent la charte de
l’écologie de M. Hulot.
Selon un sondage réalisé auprès des plus d’un Noir sur deux se dit « discriminé
 » en France.
1er février. M. José Bové se déclare
candidat à l’élection présidentielle
et décrète « une insurrection contre le
libéralisme ».
5 février. M. Chirac se prononce en
faveur d’une ONU pour l’environnement,
après avoir appelé à « une
révolution écologique ».
En visite à Alger, M. Lang juge que la
France devrait reconnaître les « crimes
commis par la colonisation ».
7 février. La Cour de cassation rejette
le pourvoi formé par M. José Bové.
Sa condamnation devient définitive.
11 février. Mme Royal présente à
Villepinte (Seine-Saint-Denis), son
« pacte présidentiel : 100 propositions
pour que la France retrouve une
ambition partagée ». M. Sarkozy lui
oppose son « pacte républicain », à
Paris : « Ensemble, tout devient possible
 ».
Sur France 2, Mme Chirac participe
à l’émission Vivement Dimanche
de M. Michel Drucker. « Il y a sans
aucun doute une vie après la politique,
jusqu’à la mort », déclare le
chef de l’État dans un entretien enregistré
à cette occasion.
15 février. M. Alain Duhamel suspend ses
activités sur RTL et France 2, après
qu’il eut annoncé dans une réunion
privée, son choix en faveur de M. Bayrou.
« Je crois que je serai élu », déclare
celui-ci sur France 2.
20 février. M. Jean-Paul Huchon, président
du conseil régional d’Île-de-
France est condamné à un an d’inéligibilité,
six mois d’emprisonnement
avec sursis et une amende pour prises
illégales d’intérêts.
22 février. Une nouvelle équipe comprenant
les « éléphants » entoure
Mme Royal.
26 février. M. Bayrou présente sur TF1
« l’autre chemin » en vue de « sortir
la France de l’impasse ».
1er mars. Sur France Culture, M. Barre
prend la défense de MM. Papon
et Gollnisch et fustige le « lobby
juif ».
8 mars. Mme Veil entre au comité de soutien
de M. Sarkozy, quelques jours
après la fin de son mandat au Conseil
constitutionnel.
Sur France 2, M. Sarkozy se prononce
sur la création d’un ministère
de « l’Immigration et de l’Identité
française ».
11 mars. Dans un sondage publié par
Le Journal du dimanche, Mme Royal
et M. Bayrou sont crédités chacun de
23 % des votes d’intention, derrière
M. Sarkozy.
12 mars. Sur Europe 1, M. de Villepin se
rallie à la candidature de M. Sarkozy,
après que le chef de l’État eut
annoncé la veille à la télévision qu’il
ne briguerait pas un troisième mandat.
MM. Baroin, Cuq et Jacob l’imitent.
13 mars. M. Fabius reproche à M. Strauss-
Kahn de préparer une alliance PS-UDF.
16 mars. Mme Veil se déclare « réservée »
sur l’idée lancée par M. Sarkozy
d’un ministère de l’Immigration.
19 mars. M. Sarkozy dénonce sur
France 2, « cette maladie française
qui consiste à vouloir changer la
Constitution tous les cinq matins ».
21 mars. « C’est donc tout naturellement,
déclare M. Chirac à la télévision,
que je lui apporterai mon vote
et mon soutien » à propos de la candidature
de M. Sarkozy à l’élection
présidentielle.
23 mars. Mme Royal adopte le slogan « la
France présidente ».
27 mars. La cour administrative d’appel
de Bordeaux annule, pour incompétence,
le jugement du TA de Toulouse
du 6 juin 2006 qui avait
condamné la SNCF pour avoir transporté,
sous l’Occupation, des juifs.
5 avril. M. Tapie est exclu du MRG à
la suite de sa décision de soutenir la
candidature de M. Sarkozy.
13 avril. M. Hortefeux, dans un entretien
au Figaro, déclare vouloir « oxygéner
la démocratie » en instillant une
dose de représentation proportionnelle
en vue des élections législatives.
14 avril. « Royal-Bayrou, l’alliance
nécessaire » avant le premier tour,
plaide M. Rocard dans les colonnes du
Monde. « C’est tellement baroque »,
opinera Mme Royal le lendemain.
24 avril. Mme Royal, dans un discours
à Valence, fait une offre de dialogue
à M. Bayrou au lendemain du premier
tour de l’élection présidentielle.
25 avril. Mme Royal et M. Bayrou tiennent
une conférence à Paris. À cette
occasion, celui-ci annonce la création
d’un parti démocrate.
2 mai. Sur France 2 et TF1, Mme Royal
et M. Sarkozy débattent.
4 mai. Mme Royal déclare à RTL « avoir
la responsabilité de lancer une alerte
par rapport aux risques de la candidature
 » de M. Sarkozy, « […] aux
violences et aux brutalités qui se
déclencheront dans le pays ».
6, 7 et 8 mai. Pour la première fois
après l’annonce du résultat d’une
élection présidentielle, des violences
éclatent à Paris et dans des villes de
province.
10 mai. M. Bayrou crée « le Mouvement
démocrate », « libre et résistant ».
La veille, 22 députés UDF, dont
M. Morin, président du groupe,
publiaient un appel « pour un centre
libre dans la majorité présidentielle »
dans les colonnes du Figaro.

Référence électonique : "Pouvoirs n°122 - 1er janvier - 10 mai 2007". Consulté le 22 septembre 2019 sur le site de Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques. URL : https://revue-pouvoirs.fr/Pouvoirs-no122-1er-janvier-10-mai.html

Voir aussi dans cette rubrique