Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Philippe LAUVAUX

Récurrences et paradoxes : une histoire contrapuntique

Pouvoirs n°64 - Le Parlement - février 1993 - p.5-22

La question des origines de l’institution parlementaire est presque toujours reliée à l’histoire du Parlement anglais, présenté comme un modèle universel. Or, il s’agit d’un point de vue réducteur qui fait abstraction des archétypes continentaux. A travers l’étude d’un exemple souvent ignoré, celui de la Suède du Frihetstiden, se révèle précocement le déterminisme de l’échec du parlementarisme absolu. Les phénomènes modernes de remise en question sont ensuite évoqués. Si le Parlement n’apparaît plus clairement comme le « destin de la démocratie », l’amoindrissement de son statut et de son rôle se présente de manière très différente suivant les Etats, pour culminer en France sous la forme d’une « subversion présidentialiste ».

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Philippe LAUVAUX, "Récurrences et paradoxes : une histoire contrapuntique ", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°64, 64 - Le Parlement, p.5-22. Consulté le 2017-10-19 14:28:21 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/Recurrences-et-paradoxes-une.html

auteurVoir tous les articles de LAUVAUX Philippe