Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Élisabeth HARDOUIN-FUGIER

Quelques étapes du droit animalier : Pie V, Schoelcher et Clemenceau

Pouvoirs n°131 - Les animaux - novembre 2009 - p.29-41

Selon le régime juridique dont dépend l’animal dans la pensée dite occidentale,
la bête est considérée soit comme coupable, soit comme objet, soit
comme victime. Dans la pratique de la zoophilie sexuelle, on lui assigne
successivement chacun de ces rôles. À propos des bullfightings, les antiesclavagistes
anglais obtiennent la première loi, le Martin’s Act en 1822, qui
fonde le droit animalier national, lentement développé en Europe. Parmi
bien des personnages illustres, un pape, un anti-esclavagiste, un dirigeant
politique, y apportent leur contribution.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Élisabeth HARDOUIN-FUGIER , "Quelques étapes du droit animalier : Pie V, Schoelcher et Clemenceau", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°131, 131 - Les animaux, p.29-41. Consulté le 2017-07-22 22:41:15 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/Quelques-etapes-du-droit-animalier.html