Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Jean DE KERVASDOUÉ

Progrès de la médecine et économie de la santé : faut-il limiter les dépenses médicales ?

Pouvoirs n°89 - Le pouvoir médical - avril 1999 - p.79-100

La très grande majorité des économistes de la santé considèrent qu’il est
indispensable de réduire le montant des dépenses médicales. Cette position
est paradoxale, car ces dépenses sont, par nature, nobles et ce secteur contribue
aussi à la valeur ajoutée de l’économie. Cet article s’attache à démontrer
qu’une éventuelle privatisation du financement du risque maladie ne
réduirait pas la croissance de ces dépenses, mais l’augmenterait ; en outre, elle
ferait s’accroître l’exclusion et alourdirait les charges des entreprises. Ce n’est
pas parce que cette activité est, pour l’essentiel, financée sur fonds publics
qu’il faut, pour l’instant, contraindre sa croissance, mais parce que l’efficacité
de ses différentes composantes est le plus souvent inconnue. Toutefois, la
France n’est pas armée pour traiter cette question, car elle n’a pas trouvé de
terrain d’entente avec son corps médical.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Jean DE KERVASDOUÉ, "Progrès de la médecine et économie de la santé : faut-il limiter les dépenses médicales ?", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°89, 89 - Le pouvoir médical, p.79-100. Consulté le 2017-03-24 07:01:58 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/Progres-de-la-medecine-et-economie.html