Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

François GODEMENT

Pourquoi l’empire pourrait tenir. Fragmentation de l’autorité et intégration géoéconomique de la Chine postmaoïste.

Pouvoirs n°81 - La Chine après Deng - avril 1997 - p.81-96

Le spectre de l’éclatement de la Chine, nourri par l’accentuation de la
décentralisation, forte tradition chinoise reprise par les communistes, et par
la croissance des inégalités sociales et économiques, inquiète Occidentaux et
Chinois. Pourtant l’apparition de bases régionales de pouvoir capables de
défier Pékin est fort peu probable. Car, parallèlement, la Chine connaît une
meilleure intégration économique nationale, ainsi qu’un essor de la société
civile qui affaiblit les autorités centrales mais aussi locales.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : François GODEMENT, "Pourquoi l’empire pourrait tenir. Fragmentation de l’autorité et intégration géoéconomique de la Chine postmaoïste.", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°81, 81 - La Chine après Deng, p.81-96. Consulté le 2017-04-26 09:52:58 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/Pourquoi-l-empire-pourrait-tenir.html