Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Jeanne BECQUART-LECLERCQ

Paradoxes de la corruption politique

Pouvoirs n°31 - La corruption - novembre 1984 - p.19-36

A partir de quelques-unes de ses manifestations paradoxales, la corruption fait l’objet d’une triple analyse sociologique :

1) étude de quelques fonctions et dysfonctions de la corruption, avec une critique de cette perspective fonctionnaliste ;

2) explication à partir des réseaux relationnels et de la notion de victime de la corruption ;

3) perspective structurale où une théorie de la double structure normative est proposée avec le concept d’anomie pour expliquer l’ambivalence de la corruption.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Jeanne BECQUART-LECLERCQ, "Paradoxes de la corruption politique", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°31, 31 - La corruption, p.19-36. Consulté le 2017-11-18 05:35:58 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/Paradoxes-de-la-corruption.html