Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Les vertus de l’inquisitoire ou l’Etat au service des droits

Trop secret, peu respectueux des droits de la défense... le système inquisitoire est critiqué par les tenants du modèle anglo-saxon. C’est nier la profonde mutation qu’il a connu et ignorer ses avantages : meilleure approche de la réalité des faits grâce au juge d’instruction, traitement plus objectif des dossiers complexes, égalité de chacun devant la justice. Il correspond profondément à la mentalité française attachée à l’Etat-arbitre. S’il peut encore être amélioré, il ne doit pas pour autant être purement et simplement remplacé par le système accusatoire d’origine anglo-saxonne.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Jean-Luc SAURON, "Les vertus de l’inquisitoire ou l’Etat au service des droits", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°55, 55 - Droit pénal, p.53-64 . Consulté le 2017-12-15 17:02:52 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/Les-vertus-de-l-inquisitoire-ou-l.html