Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Daniel SOULEZ-LARIVIÈRE

Les nécessités de l’accusatoire

Pouvoirs n°55 - Droit pénal - novembre 1990 - p.65-79

Le modèle français de la procédure pénale est celui créé en 1539 par les ordonnances de Villers-Cotterets, systématisé en 1670 par les grandes ordonnances criminelles de Colbert et modernisé par Napoléon après l’échec de
transposition du système anglais pendant la période du droit intermédiaire.
Cette procédure est contraire aux exigences de la déclaration des Droits de
l’Homme et à la Convention européenne de Sauvegarde des Droits de l’Homme.
Seule une profonde réforme qui change la logique inquisitoire et introduit dans
la procédure française la procédure accusatoire, acclimatée et éventuellement
francisée, peut replacer la France à un niveau satisfaisant de standard dans
la solution de la contradiction entre les exigences de la répression et les obligations de respect de la liberté individuelle et de la présomption d’innocence.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Daniel SOULEZ-LARIVIÈRE, "Les nécessités de l’accusatoire", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°55, 55 - Droit pénal, p.65-79. Consulté le 2017-03-30 00:49:43 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/Les-necessites-de-l-accusatoire.html

auteurVoir tous les articles de SOULEZ LARIVIÈRE Daniel