Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Jean-Louis QUERMONNE

Le spectre de la technocratie et le retour du politique

Pouvoirs n°69 - Europe, de la Communauté à l’Union - avril 1994 - p.7-22

L’objectif politique des « pères fondateurs » de la construction européenne
ayant été progressivement occulté par sa dérive économique et technocratique,
il n’est pas étonnant que le débat autour du traité de Maastricht ait
déconcerté une large part de l’opinion publique et une frange de la classe politique. Il reste que l’une des raisons d’être du traité est de renforcer la
dimension politique de l’Union et d’amorcer la démocratisation de la
méthode communautaire. Plusieurs voies sont ouvertes, aujourd’hui, pour
accélérer le recul de la technocratie et le retour du politique. Elles opposent
et associent la stratégie de la coopération des États et celle de l’intégration.
Au-delà des réformes institutionnelles programmées en 1996, elles auront
tendance à se focaliser autour du difficile problème de la présidence de
l’Union.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Jean-Louis QUERMONNE, "Le spectre de la technocratie et le retour du politique", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°69, 69 - Europe, de la Communauté à l’Union, p.7-22. Consulté le 2017-10-23 19:02:49 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/Le-spectre-de-la-technocratie-et.html

auteurVoir tous les articles de QUERMONNE Jean-Louis