Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Le crime organisé en Asie. Du triange d’or à l’extrême-orient russe

Les sociétés secrètes sont une réalité endémique des communautés chinoises.
Elles survivent par la peur et la corruption et prospèrent grâce à leur implication
dans un large éventail d’entreprises légales et illégales. Depuis le rattachement
de Hong Kong à la Chine en 1997, les triades de la ville, très actives, ont tissé
des liens économiques et politiques étroits entre la Chine continentale et les
Chinatowns du monde entier. En Chine même, où le capitalisme sauvage a
remplacé l’ancien et austère système socialiste, de nouvelles sociétés secrètes
se développent. Des groupes similaires sont actifs à Taïwan et en Thaïlande.
Les yakusas demeurent au Japon un acteur criminel puissant dans les affaires
de même qu’en politique. En effet, il existe dans toute l’Asie une interaction
entre les banquiers, les gangsters, les membres des gouvernements et même
les agences de renseignement. Les criminels de toutes sortes ont également
fait une percée dans l’Extrême-Orient russe, ce qui pourrait avoir des conséquences
importantes pour la stabilité de toute la région.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Bertil LINTNER, "Le crime organisé en Asie. Du triange d’or à l’extrême-orient russe", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°132, 132 - Le crime organisé, p.57-76 . Consulté le 2017-12-12 17:09:00 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/Le-crime-organise-en-Asie-Du.html