Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Jürgen W. FALTER, Jürgen R. WINKLER

La "résistible ascension" de l’extrême droite en Allemagne

Pouvoirs n°87 - L’extrême droite en Europe - novembre 1998 - p.43-60

Jusqu’à présent trois vagues de – relatifs – succès électoraux de l’extrême
droite ont pu être observées en République fédérale d’Allemagne. Au début
des années 1950, le Sozialistische Reichspartei, interdit dès 1952 par la Cour
constitutionnelle fédérale, enregistra des succès locaux. Du milieu jusqu’à la
fin des années 1960, ce fut le tour du NPD puis, à la fin des années 1980 et
au début des années 1990, celui des Republikaner. Au cours de ces trois phases
propices à l’extrême droite, une répartition relativement constante des opinions
favorables à ces partis (environ 5 % des Allemands ont de solides
convictions marquées à l’extrême droite et 10 à 12 % d’entre eux des idées
extrémistes plutôt vagues) allait de pair avec un fort mécontentement.
Comparativement au reste de l’Europe, l’Allemagne occupe, pour ce qui est
des succès de l’extrême droite aux élections nationales, une place située dans
le tiers inférieur, tandis qu’en matière d’opinions favorables à l’extrême droite
elle se trouve dans la moyenne européenne.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Jürgen W. FALTER, Jürgen R. WINKLER, "La "résistible ascension" de l’extrême droite en Allemagne", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°87, 87 - L’extrême droite en Europe, p.43-60. Consulté le 2017-03-27 18:31:11 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/La-resistible-ascension-de-l.html