Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Jean-Louis QUERMONNE

La présidence de la République et le système de partis

Pouvoirs n°41 - Le Président - mai 1987 - p.93-113

Les rapports de la Présidence de la République et du système départis ont revêtu différentes formes, sous la Ve République, selon les époques et selon les présidents. Tantôt marqués par la séparation rigide du pouvoir présidentiel et du pouvoir partisan, tantôt caractérisés par la confusion des rôles entre la magistrature suprême et le leadership du parti dominant, ils ont toujours exprimé, jusqu’à la « cohabitation », la prépondérance du chef de l’Etat. Toutefois, la majorité parlementaire est apparue selon les cas comme une ressource ou comme une faiblesse du Président ; elle lui fait obstacle dès lors que celui-ci ne sort pas de ses rangs. Et, dans cette hypothèse, la survivance du pouvoir présidentiel ne peut plus trouver son explication dans le système de partis. En régime de « cohabitation », en particulier à moins de le percevoir sous les traits d’un contre-pouvoir, il ne peut se fonder que sur l’exercice du pouvoir d’Etat. Ce qui implique, pour incarner celui-ci, que l’homme politique en charge de l’Elysée soit un véritable homme d’Etat.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Jean-Louis QUERMONNE, "La présidence de la République et le système de partis", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°41, 41 - Le président, p.93-113. Consulté le 2017-04-26 09:49:40 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/La-presidence-de-la-Republique-et.html

auteurVoir tous les articles de QUERMONNE Jean-Louis