Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Denis LACORNE

La politique du soupçon d’immoralité : comparaisons franco-américaines

Pouvoirs n°65 - avril 1993 - Morale et politique - p.89-98

L’attaque contre le « caractère », c’est-à-dire l’intégrité ou l’honorabilité d’un adversaire politique, est un phénomène fréquent aux Etats-Unis. La « politique du soupçon d’immoralité » n’est pas une survivance de la tradition puritaine américaine. C’est plutôt le résultat concret de la « stratégie sudiste » du Parti républicain, fondée sur la conquête d’un bloc d’électeurs blancs, sudistes, « évangéliques » et ultra-conservateurs. En France, ni le « caractère » des hommes politiques, ni la religion des électeurs ne sont au coeur du débat politique. La vie privée d’une personnalité politique reste un sujet tabou. Et pourtant certains débats médiatiques récents, centrés sur la « morale privée » des élites politiques, laissent poindre à l’horizon le spectre d’une américanisation de nos moeurs politiques.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Denis LACORNE, "La politique du soupçon d’immoralité : comparaisons franco-américaines ", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°65, 65 - Morale et politique, p.89-98. Consulté le 2017-07-25 18:39:05 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/La-politique-du-soupcon-d.html

auteurVoir tous les articles de LACORNE Denis