Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Florence BURGAT

La mouvance animalière. Des "petites dames de la protection animale" à la constitution d’un mouvement qui dérange

Pouvoirs n°131 - Les animaux - novembre 2009 - p.73-84

Depuis la création de sa première institution au milieu du xixe siècle en France
(la Société protectrice des animaux), le mouvement de la protection animale
a considérablement évolué. Face à l’emprise croissante sur le monde animal
et l’extension des domaines où les animaux sont utilisés à des fins qui nécessitent
presque toujours souffrance et mise à mort (élevage industriel, pêche,
expérimentation), il s’est spécialisé et structuré ; ses préoccupations se sont
élargies, notamment aux animaux sauvages (chasse). Il s’est aussi radicalisé
dans ses revendications sous l’influence d’une réflexion théorique sur le droit
de vie et de mort sur les animaux. Deux courants cohabitent aujourd’hui
dans ce mouvement : l’un réformiste, qui souhaite limiter la souffrance des
animaux au cours de leur utilisation, l’autre abolitionniste, qui met en cause
le principe même de cette utilisation.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Florence BURGAT, "La mouvance animalière. Des "petites dames de la protection animale" à la constitution d’un mouvement qui dérange", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°131, 131 - Les animaux, p.73-84. Consulté le 2017-04-23 23:38:23 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/La-mouvance-animaliere-Des-petites.html