Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Éric THIERS

La majorité contrôlée par l’opposition : pierre philosophale de la nouvelle répartition des pouvoirs ?

Pouvoirs n°143 - novembre 2012 - La séparation des pouvoirs - p.61-72

Le principe classique de séparation des pouvoirs, distinguant l’exécutif et le
Parlement, semble aujourd’hui remis en cause par un concept plus opérationnel
et renouvelé par la révision constitutionnelle de 2008 : le contrôle de la
majorité par l’opposition. Au prix d’une inflexion notable au regard de notre
tradition politique, la loi constitutionnelle du 23 juillet 2008 a apporté une
reconnaissance juridique et symbolique à l’opposition parlementaire. Pour
essentiel qu’il soit dans la revitalisation de notre vie institutionnelle, ce
concept ne répond pas à toutes les nécessités de la distribution des pouvoirs
au sein d’un régime démocratique. Le Parlement doit demeurer un acteur
positif du jeu institutionnel et non un simple contre-pouvoir.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Éric THIERS, "La majorité contrôlée par l’opposition : pierre philosophale de la nouvelle répartition des pouvoirs ?", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°143, 143 - La séparation des pouvoirs, p.61-72. Consulté le 2017-10-19 09:10:12 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/La-majorite-controlee-par-l.html

auteurVoir tous les articles de THIERS Éric