Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

René GIRAULT

La fin des Empires, des Ottomans aux Britanniques

Pouvoirs n°57 - Nationalismes - avril 1991 - p.5-17

Les Empires, qui, par principe, nient le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, ont toujours suscité des réactions de la part des minorités nationales. Celles-ci sont-elles à l’origine de la fin des Empires contemporains ? L’analyse de la fin d’Empires comme ceux qui existaient presque partout dans le monde avant 1914 permet de saisir ce que fut le rôle de la première guerre mondiale dans ce processus, y compris au moment des Traités de Paix. Plus tard, la relation entre nationalisme et décolonisation passe au premier plan. Toutefois l’étude de cette décolonisation montre que la fin des Empires coloniaux ne fut pas liée seulement à l’action des nationalismes locaux, mais aussi à la stratégie des métropoles.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : René GIRAULT, "La fin des Empires, des Ottomans aux Britanniques", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°57, 57 - Nationalismes, p.5-17. Consulté le 2017-04-26 14:02:05 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/La-fin-des-Empires-des-Ottomans.html