Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

La décomposition du mendésisme sous la Ve République

La décomposition du mendésisme sous la Ve République est le résultat du refus du régime par Pierre Mendès France qui laisse ses fidèles livrés à eux-mêmes. Sous l’effet de la bipolarisation, le mendésisme éclate entre une droite (qui ne brillera qu’aux débuts de la présidence Pompidou avant de disparaître) et une gauche elle-même divisée en deux courants : les républicains de gauche qui, autour de F. Mitterrand, finiront par s’intégrer au régime et recomposeront autour d’eux la gauche non communiste, en abandonnant la démarche de P. M. F. ; et le courant moderniste qui, dans la seconde moitié des années 70, se structurera autour de Michel Rocard mais sera vaincu pour avoir commis les mêmes erreurs que son inspirateur.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Hugues PORTELLI, "La décomposition du mendésisme sous la Ve République", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°27, 27 - Le mendésisme, p.121-130 . Consulté le 2017-12-18 08:12:14 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/La-decomposition-du-mendesisme.html