Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

La IVe entre deux Républiques

L’enchaînement qui va de 1875 à 1958 en passant par 1946 s’inscrit dans une
espèce de dialectique selon laquelle la IVe République n’aurait fait que prolonger
la IIIe à son corps défendant, parce qu’elle n’avait ni voulu ni pu
rompre avec le principe politique de la souveraineté parlementaire (thèse).
Mais elle annonçait, par la réflexion qu’inspira son expérience, ce qui allait
advenir en 1958 dans le perfectionnement du parlementarisme rationalisé
(antithèse). La Ve République se révéla finalement et paradoxalement
comme « une IIIe qui aurait réussi » (synthèse), mais en empruntant des
voies que ses promoteurs n’avaient certainement pas soupçonnées en 1958.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Pierre AVRIL, Jean GICQUEL, "La IVe entre deux Républiques", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°76, 76 - La IVe République, p.27-43 . Consulté le 2017-11-25 02:56:52 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/La-IVe-entre-deux-Republiques.html