Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Jean PLANCHAIS

L’armée et le tournant de 1958

Pouvoirs n°38 - L’armée - septembre 1986 - p.5-12

Jusqu’en 1958, l’armée française était partagée entre sa mission de défense de l’Europe, à l’intérieur du dispositif militaire de l’OTAN et celle, de plus en plus onéreuse, de maintenir la présence française en Indochine, puis en Algérie.

En Europe, des forces classiques, dont la modernisation était freinée par les exigences des conflits outre-mer, s’exerçaient à combattre au sein d’une coalition où les armes nucléaires étaient détenues par d’autres. En Algérie, une partie des cadres estimaient que la guerre révolutionnaire était la seule forme prévisible de conflit. Ils en tiraient une idéologie, une stratégie et des conceptions tactiques.

De Gaulle supprime l’intégration des forces françaises dans l’OTAN, les dote de leurs propres armes nucléaires ; il les arrache progressivement à la fois à la défense de l’Algérie et à leur conception de la guerre.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Jean PLANCHAIS, "L’armée et le tournant de 1958", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°38, 38 - L’armée, p.5-12. Consulté le 2017-03-24 22:52:00 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/L-armee-et-le-tournant-de-1958.html