Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Gérard Gabriel MARION

L’Outre-Mer français : de la domination à la reconnaissance

Pouvoirs n°113 - L’Outre-Mer - avril 2005 - p.23-40

Lorsque la France se lance dans la colonisation, elle ne fait pas oeuvre pionnière.
C’est uniquement parce que d’autres puissances européennes l’ont
fait qu’elle les suit. D’abord les Antilles, auxquelles on trouve une immense
utilité : fournir le sucre, denrée précieuse entre toutes, au royaume. Il faut
de la main-d’oeuvre, et l’on restaure l’esclavage. Après la Révolution, puis
l’abolition de l’esclavage, la France inaugure un second empire colonial,
avec une énorme portion d’une Afrique délaissée jusque-là, et un Extrême-
Orient qui doit modérer les ardeurs britanniques dans la région. Le destin
naturel de la colonisation est de prendre fin. Les différentes phases de la
décolonisation seront accompagnées de larmes et de sang, mais de nouveaux
rapports régissent l’ancienne métropole et ses anciennes colonies.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Gérard Gabriel MARION, "L’Outre-Mer français : de la domination à la reconnaissance", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°113, 113 - L’outre-mer, p.23-40. Consulté le 2017-04-29 15:36:11 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/L-Outre-Mer-francais-de-la.html