Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Gilles KEPEL

Jihad

Pouvoirs n°104 - Islam et démocratie - janvier 2003 - p.135-142

Le concept de jihad est central dans la doctrine islamique, mais il caractérise
une situation d’exception, surtout lorsqu’il mobilise chaque individu pour
défendre la communauté contre l’agression. Justifiant le recours aux armes
et le bouleversement des hiérarchies établies, il peut se retourner contre ceux
qui l’ont initié, et entraîner la sédition et la ruine. Pour cela, les docteurs de
la loi, ou oulémas, ont toujours été soucieux de le circonscrire et d’éviter qu’il
ne soit proclamé par des individus non habilités. Or, depuis la fin du jihad
afghan en 1989, on assiste à une prolifération du jihad tous azimuts – qui
pose des problèmes fondamentaux sur les plans doctrinal et politique.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Gilles KEPEL, "Jihad", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°104, 104 - Islam et démocratie, p.135-142. Consulté le 2017-07-26 00:47:48 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/Jihad,671.html

auteurVoir tous les articles de KEPEL Gilles