Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Pierre FRANÇOIS et Claire LEMERCIER

Elites économiques : à qui profite la financiarisation

Pouvoirs n°161 - avril 2017 - La France et ses élites - p.85-95

Les rémunérations des PDG des plus grandes entreprises (comme celles des traders) se sont très fortement accrues depuis les années 1990, donnant lieu à des scandales et à la mise en place de codes de bonne conduite. Ces augmentations sont justifiées par la concurrence supposée pour le recrutement des PDG, mais aussi par l’idée qu’elles permettraient d’aligner leurs intérêts sur ceux des actionnaires de leurs entreprises – ce que contredisent les données empiriques disponibles. La financiarisation a ainsi permis aux patrons d’accroître leurs rémunérations, sans vraiment entamer leur autonomie. Les réformes de la gouvernance ont même finalement contribué à l’inflation de leurs salaires.

English

ajouter_au_panier

Référence électonique : Pierre FRANÇOIS et Claire LEMERCIER, "Elites économiques : à qui profite la financiarisation", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°161, 161 - La France et ses élites, p.85-95. Consulté le 2017-10-21 16:04:17 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/Elites-economiques-a-qui-profite.html

auteurVoir tous les articles de LEMERCIER Claire

auteurVoir tous les articles de FRANÇOIS Pierre