Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Jean-Luc PARODI

Effets et non-effets de l’élection présidentielle au suffrage universel direct

Pouvoirs n°14 - Élire un Président - septembre 1980 - p.5-14

L’élection présidentielle au suffrage universel tend à nationaliser, personnaliser et bipolariser la vie politique, à accentuer son rythme électoral, à augmenter les possibilités de conflit institutionnel. La plus ou moins grande réalisation de ces tendances dépend de trois variables principales : unité ou dualité de l’Exécutif présence ou absence au Parlement d’une volonté claire et disciplinée, existence ou inexistence à l’origine d’une neutralisation consensuelle de la Présidence. Leur combinaison permet de classer les systèmes institutionnels présentant une dualité de circuits électoraux et de mieux comprendre par ce classement le jeu différenciel des logiques latentes de l’élection présidentielle.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Jean-Luc PARODI, "Effets et non-effets de l’élection présidentielle au suffrage universel direct", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°14, 14 - Élire un Président, p.5-14. Consulté le 2017-08-21 10:27:01 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/Effets-et-non-effets-de-l-election.html

auteurVoir tous les articles de PARODI Jean-Luc