Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Claude EMERI, Christian BIDEGARAY

Du référendum négatif et des désarrois du comparatisme

Pouvoirs n°77 - Le référendum - avril 1996 - p.62-80

Le caractère totalement disparate des expériences nationales rend impossible
la théorisation comparative du référendum négatif, dont la définition est
d’ailleurs malaisée. Tout au plus peut-on constater que, lorsqu’il est initié par
les gouvernants, il est susceptible d’engager leur responsabilité politique.
Initié par les gouvernés, coalisés en groupes activistes, il permet aux minorités
d’alimenter le dialogue social. Le référendum négatif réintroduit donc
simplement le corps électoral dans un processus normatif complexe.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Claude EMERI, Christian BIDEGARAY, "Du référendum négatif et des désarrois du comparatisme", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°77, 77 - Le référendum, p.62-80. Consulté le 2017-03-30 00:48:42 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/Du-referendum-negatif-et-des.html

auteurVoir tous les articles de EMERI Claude

auteurVoir tous les articles de BIDÉGARAY Christian