Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

De l’impraticable du pouvoir (un lieu où se mesure la mesure)

La tentative dont le présent texte est le résultat est issue de la lecture d’une pièce de Shakespeare, Mesure pour mesure, où il me semble que le « praticable » est instauré par le tenant du pouvoir lui-même, du fait qu’il s’en absente. Ce qui permet le dévoilement : 1) du rapport que fomente l’hystérique entre le corps du Prince et le corps du Peuple ; 2) de la dimension du semblant, jamais éludable dans la mesure où elle noue le pouvoir au sexe ; 3) de la mise en mesure dont le pouvoir se croit investi, entre la mort et la folie, respectivement représentées par Claudio condamné et Angelo condamnant, qui se retrouvent néanmoins tous les deux sur les plateaux de la même balance.

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Jacques NASSIF, "De l’impraticable du pouvoir (un lieu où se mesure la mesure)", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°11, 11 - Psychanalyse, p.55-67 . Consulté le 2017-12-18 08:13:05 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/De-l-impraticable-du-pouvoir-un.html