Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Bernard LACROIX

A contre-courant : le parti pris du réalisme

Pouvoirs n°39 - Mai 68 - novembre 1986 - p.117-127

Rien ne prouve a priori que la posture « philosophique » adoptée par les prophètes du retour à Kant soit une position intellectuelle indiscutable pour « interprêter » les événements de Mai 1968. Ses présupposés pourraient même être à l’origine de la suspicion dans laquelle est tenue toute forme d’interprétation réaliste, d’inspiration sociologique, de cette période. L’ignorance des « faits » et des enchaînements à laquelle mène finalement l’interprétation philosophique conduit ainsi à s’interroger sur les origines, les raisons et les fonctions de cette volonté d’appropriation d’une référence de notre mémoire collective.

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Bernard LACROIX, "A contre-courant : le parti pris du réalisme", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°39, 39 - Mai 68, p.117-127. Consulté le 2017-04-24 01:30:33 . URL : http://revue-pouvoirs.fr/A-contre-courant-le-parti-pris-du.html